Manuel du gestionnaire de volume Page 1 Manuel du gestionnaire de volume

Table des matières


Manuel du gestionnaire de volume

Manuel du gestionnaire de volume Page 2 Manuel du gestionnaire de volume

Quick Start

Étape 1 : Lors du premier démarrage de Volume Manager, aucun enregistrement ne sera présent dans la table d’identité. Cliquez sur le bouton + dans le lief inférieur pour ajouter un nouvel enregistrement.

Étape 2. L'enregistrement Mount Identity est créé est un faux échantillon de données de montage. Vous devez modifier les fausses données d'échantillon avec les données nécessaires pour réussir à monter le volume. Commencez par changer l'identité de montage en une chaîne de texte unique qui vous permettra de savoir facilement quel volume est monté par cet enregistrement.

Étape 3 : Le champ de texte nommé (nom d'hôte du serveur de fichiers ou adresse IP) est très important pour être correct. Vous avez vraiment trois options pour saisir des données ici:

Option 1. Vous pouvez entrer l'adresse IP du serveur de fichiers qui contient le volume que vous montez. C'est le moyen le plus sûr et le plus précis pour que Volume Manager fonctionne toujours. Si vous connaissez l'adresse IP du serveur de fichiers, il est préférable de la saisir. La seule raison pour laquelle vous ne voudriez pas entrer une adresse IP est si vous montez un volume à partir d'un ordinateur qui obtient une adresse dynamiquement (via DHCP) et que l'adresse change toujours. Ensuite, vous devez utiliser l'option 2 ou l'option 3 ci-dessous.

Option 2. Comme mentionné dans l'option 1, il est préférable de saisir simplement l'adresse IP du serveur de fichiers; cependant, parfois l'adresse IP du serveur de fichiers change car le serveur n'est en réalité qu'un ordinateur portable ou un ordinateur de bureau qui obtient automatiquement une adresse IP. Dans ce cas, vous pouvez essayer d'utiliser l'option Zero Configuration appelée Bonjour. Au-dessus de la table d'identité se trouve un bouton nommé Bonjour pour voir si Volume Manager peut détecter automatiquement le serveur à l'aide de la version Apples de zéro config, nommée Bonjour. Cliquez sur le bouton Bonjour et un panneau glisse répertoriant tous les serveurs trouvés sur le réseau via Bonjour. Si vous voyez le serveur que vous souhaitez utiliser, double-cliquez simplement sur cette ligne et il remplira automatiquement le champ de texte du serveur de fichiers avec les informations correctes. Tant que le serveur de fichiers ne change pas de nom, vous ne devriez pas avoir à modifier à nouveau ce champ. Si vous vous demandez comment un serveur de fichiers définit ce nom d'hôte, sur un ordinateur OSX, le nom du serveur de fichiers bonjour est défini dans le panneau de configuration Apple-> SystemPreferences-> Sharing. Définissez le nom dans le champ Nom de l'ordinateur sur le serveur.

Option 3. Si votre établissement utilise son propre serveur DNS et qu'il a correctement configuré un nom d'hôte pour ce serveur de fichiers à l'intérieur de son serveur DNS, vous pouvez saisir le nom d'hôte DNS du serveur. La seule exigence est que Volume Manager tentera de convertir ce nom d'hôte en une adresse IP et s'il échoue, alors Volume Manager affichera une erreur indiquant que le nom d'hôte n'est pas résoluble. Ce qui signifie que la chaîne de texte que vous avez entrée n'a pas pu être transformée en adresse IP.

Étape 4 : Entrez le nom du volume que le serveur met à disposition pour être monté (c'est ce qu'on appelle le partage) et que vous essayez de monter. Si vous n'êtes pas sûr de ce que c'est, vous devez sélectionner le Finder puis entrer Command + K et cela ouvrira une fenêtre qui vous permettra d'entrer des données pour monter un serveur. Si le serveur est un Mac, entrez afp: //1.2.3.4 (où 1.2.3.4 est l'adresse IP du serveur). Si le serveur est un serveur Windows, entrez smb: //1.2.3.4. Vous serez ensuite invité à saisir votre nom d'utilisateur et votre mot de passe et le serveur vous authentifiera. Vous serez alors présenté avec une fenêtre qui affiche tous les volumes que le serveur partage. C'est l'un de ces noms de volume affiché que vous devez saisir dans le champ Volume ou Nom de partage du Gestionnaire de volume. Essentiellement, Volume Manager vous permet d'automatiser le montage des volumes. Les volumes sont exactement comme les volumes que vous avez vus dans la sortie Command + K mais ne peuvent monter un volume que si le serveur le partage (ou le rend disponible pour être monté). Si vous ne connaissez pas le volume ou le nom de partage et que vous ne pouvez pas le déterminer à partir de Command + K, vous devez contacter la personne qui gère le serveur de fichiers (ou l'ordinateur) et lui demander.

Étape 5 : Lorsque Volume Manager monte un volume en votre nom, il doit fournir au serveur de fichiers un nom d'utilisateur et un mot de passe pour vous authentifier auprès du serveur et si le nom d'utilisateur et le mot de passe sont valides, vous aurez alors accès au volume. 

Étape 6 : Si vous souhaitez que Volume Manager surveille toujours un volume particulier et si Volume Manager détecte que le volume n'est pas monté, alors Volume Manager essaiera de remonter le volume. Le gestionnaire de volumes essaiera de remonter le volume uniquement s'il détecte qu'il peut atteindre le serveur de fichiers sur le réseau. Pour ce faire, vous devez cocher la case nommée:

Surveiller et remonter: cochez cette case pour que le partage soit surveillé et et si le volume est trouvé non monté, remontez automatiquement si possible.

Planifier le montage: cela permet de régler l'heure de montage d'un partage par exemple au début du travail à 8h00

Manuel du gestionnaire de volume Page 3 Manuel du gestionnaire de volume

Terminologie

Monter - Le montage est un processus par lequel le système d'exploitation met des fichiers et des répertoires sur un périphérique de stockage à la disposition des utilisateurs via le système de fichiers de l'ordinateur.

Point de montageUn point de montage est un répertoire (généralement vide) du système de fichiers actuellement accessible sur lequel un système de fichiers supplémentaire est monté (c'est-à-dire attaché logiquement). Un système de fichiers est une hiérarchie de répertoires (également appelée arborescence de répertoires) utilisée pour organiser les fichiers sur un système informatique.

Partage de réseau - Le partage réseau est une fonctionnalité qui permet de partager des ressources sur un réseau, qu'il s'agisse de fichiers, documents, dossiers, médias, etc.… En connectant un appareil à un réseau, d'autres utilisateurs / appareils du réseau peuvent partager et échanger des informations via ce réseau. Le partage réseau est également appelé ressources partagées.

Serveur - Un serveur est un ordinateur, un appareil ou un programme dédié à la gestion des ressources réseau. Les serveurs sont souvent qualifiés de dédiés car ils n'effectuent pratiquement aucune autre tâche en dehors de leurs tâches serveur.

Il existe un certain nombre de catégories de serveurs, notamment les serveurs d'impression, les serveurs de fichiers, les serveurs de réseau et les serveurs de base de données.

En théorie, chaque fois que les ordinateurs partagent des ressources avec des machines clientes, ils sont considérés comme des serveurs.

Partager - Une ressource sur un réseau local accessible par d'autres. Un partage réseau est généralement un dossier sur un PC, un Mac ou un serveur.

FAQ (Foire aux questions)

Q: Je ne peux pas ajouter plus de partages?
A: Le nom de chaque lecteur dans la liste des volumes doit être unique dans la liste. Par exemple, si le point de montage «Développement» figure déjà dans la liste. Vous ne pouvez pas ajouter un autre volume avec le même nom dans la liste et donnera l'erreur «Point de montage déjà utilisé».

Q: Pourquoi ma part n'est-elle pas remontée automatiquement?
A: Le remontage du lecteur ne fonctionne que si la case à cocher «Surveiller et remonter» pour ce lecteur est activée. Si vous avez démonté manuellement un lecteur, vous devez à nouveau cocher la case «Surveiller et remonter» si vous souhaitez que ce lecteur se remonte automatiquement après l'intervalle spécifié.